Accueil / Nos solutions / Entreprises / Les huiles alimentaires

Les huiles

Alimentaires

En tant que restaurateur professionnel, vous êtes souvent consommateur d’huiles (friture, panure, cuisson), et devez donc gérer un volume conséquent d’huiles alimentaires usagées.

Les huiles alimentaires usagées sont des déchets à manier avec grande précaution : les huiles usagées ne doivent pas être jetées dans les canalisations, elles ne doivent pas être mélangées avec d’autres ordures ménagères et elles ne doivent pas être rejetées dans la nature.

La loi oblige les producteurs d’huiles usagées à effectuer une collecte des huiles usagées en vue de leur valorisation

Je souhaite une collecte

Venez découvrir

Toutes nos solutions

Afin de répondre à la réglementation AES vous propose des solutions de collecte des huiles usagées avec une prise en charge adaptée à votre activité et à vos horaires, ainsi qu’un respect constant des normes d’hygiène.

Nous assurons la traçabilité des huiles et vous remettons les bordereaux de conformité.

Ainsi vous faites un geste pour l’environnement et êtes dans une démarche éco responsable.
Je souhaite plus de renseignements

Contenants

Enlèvement

Centre de traitement

Les points

Forts

Que dit

La réglementation ?

Les huiles alimentaires usagées sont soumises à la règlementation générale en matière de déchets non dangereux (en référence aux articles R. 541-7 à R. 541-11 du code de l’environnement) et à ce titre la responsabilité du détenteur peut-être mise en œuvre notamment en cas de pollution.

Depuis le 1er janvier 2012, les personnes qui produisent ou détiennent des quantités importantes de biodéchets sont tenues de mettre en place un tri à la source et une valorisation matière de manière à limiter les émissions de gaz à effet de serre et à favoriser le retour au sol.

Sont considérés comme des producteurs ou détenteurs d’une quantité importante de biodéchets, au sens de l’article L 541-21-1 du Code de l’environnement, les personnes qui produisent ou détiennent des quantités de déchets d’huiles alimentaires ou d’autres biodéchets en fonction de certains seuils.

Les seuils ont été fixés par l’arrêté ministériel du 12 juillet 2011 (NOK : DEVP 1109656A).

Depuis le 1er janvier 2016, le seuil déclenchant l’obligation de valorisation est de 60 litres par an.

Ce seuil est à considéré par site et non pas pour la production totale d’une entreprise ayant plusieurs établissements.

Les dispositions du Code de la Santé Publique prévoient l’interdiction absolue de rejet des huiles alimentaires dans les rejets d’eaux usées (article R. 1331-2).

Le fait, en violation de l’article L.1331-10, de déverser, sans autorisation, dans les égouts publics, des eaux usées, autre que domestiques, est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 5ème classe. La récidive de la contravention au présent article est punie conformément à l’article 132-11 du Code Pénal.

Le traitement et le stockage des huiles alimentaires usagées sont soumis à la règlementation relative aux Installations Classées (sites ICPE).

Déchets autorisés

Déchets non autorisés

Offre

Multi-sites

Votre entreprise se situe dans une zone d’affaires ou industrielle ?

L’offre de tri multi-sites ou de mutualisation pour ZA est faite pour vous !

AE Service Déchets vous facilite la gestion de l’ensemble de vos déchets & vous garanti un service optimal.

En savoir +